JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

Actuel

Un nouveau président de la société

07. November 2016

Après quatre ans, nous avons pris congé en 2016 du président de notre société, le Dr. med. Mark Mäder. Membre fondateur en 2012, il a apporté une contribution significative au succès des premières années. Son engagement pluriannuel et infatigable, souvent sans faire de bruit, au service de la paraplégie pendant les dernières quatre décades mérite notre plus grand respect et notre reconnaissance. Il a passé au président nouvellement élu, le Dr. Med. Xavier Jordan, une société médicale petite mais solide et importante. Le comité directeur a également été renouvelé et complété. Avec l’élection à l’unanimité de PD Dr. med. Martin Schubert, Balgrist et Dr. med Holger Kochmann, Bâle, tous les centres paraplégiques suisses sont désormais représentés.

La complexité des défis médicaux dans le domaine de la paraplégie se reflète dans la nouvelle composition du comité directeur, au sein duquel sont représentées différentes branches (FMH neurologie, MPR, urologie, médecine interne générale). Ils témoignent de la variété et des hautes exigences posées à la prise en charge de personnes paraplégiques. A côté de la problématique de base liée aux aspects rééducatifs, neurologique et physiques, des troubles urologiques et de la médecine interne, notamment gastroentérologiques et orthopédiques, sont significatifs pour la vie quotidienne des patients concernés. Les connaissances et compétences spécifiques ainsi qu’une attitude appropriée constituent des conditions indispensables pour la prise en charge médicale adéquate depuis la première minute de la paraplégie jusqu’à la fin de la vie des personnes paraplégiques âgées.

Seule une prise en charge globale et continue, en évitant l’éparpillement des mesures et la dispersion des responsabilités, garantit un traitement ciblé, scientifiquement et économiquement sensé. Chaque paraplégiologue doit acquérir et cultiver les habilités nécessaires dans le cadre de formations continues systématiques et de perfectionnement régulières et en pratiquant quotidiennement dans des cliniques spécialisées. Il doit mettre ces connaissances en valeur dans le monde scientifique et au public et assumer cette tâche à plein temps. La paraplégie qualitativement justifiable (adéquate/ suffisante/ soutenable) n’est pas juste une occupation accessoire. Pour cela, la SSoP a développé des critères de qualité qui fixent les références pour la prise en charge de personnes paraplégiques.

Le rôle de la SSoP et de son comité directeur est de défendre constamment cette évidence dans la situation politique et économique de nos jours, afin que les personnes paraplégiques obtiennent la prise en charge médicale exigée par leur état de santé. Les médecins impliqués et tous les membres s’y engagent; hier, aujourd’hui et demain.